Caribe Magazine

Carib Magazine is de toonaangevende aanbieder van kwalitatief Nederlands nieuws in het Engels voor een internationaal publiek.

Veldrijden. Dernière en Coupe du Monde pour Hélène Clauzel ce weekend

Hoogerheide, une localité néerlandaise du Brabant Septentrional, op 30 km van de Belgische stad van Antwerpen, op de dag 16e et dernière manche de la Coupe du monde de cyclo-cross 2021/22. Après l’étape de Flamanville dimanche dernier, Hélène Clauzel émarge en 10e position au classement général provisoire, à égalité de points (190) avec la Hongroise Kata Blanka Vas classée juste devant elle. De quoi lui donner évidemment des idées.

« Ce sera difficile sur un tel circuit »

Mais la vice-championne de France ne s’emballe pas. « Je suis perplexe, elle a dû avoir quelque koos. Elle est plus forte que moi, reconnaît-elle avec beaucoup de sportivité en de respect pour l’adversaire. Même si je marche, ce sera difficile sur un tel circuit. Par contre, celle qui nous précède (Annemarie Worst) manque de constance dans ses resultaten, elle n’est qu’à 2 punten en je hebt een kleine espoir! »

Le circuit, elle le connaît. « J’y ai couru quand j’étais junior en j’y ai realisé une de mes meilleures perfs : 11e nl Elites en 4e chez les Espoirs. Ce circuit est relatieve snelheid. Il ya aussi de belles bosses courtes et qui font mal aux jambes, ainsi qu’un escalier de 21 marsen. Cela fait quand même pas mal de chooses ! »

Quoi qu’il en soit, l’Eguisheimoise est prête. « Mentalement ça va, explique-t-elle. C’est la dernière manche de Coupe du monde de la saison. Alors il ya une zekere opwinding, ce sera encore plus fort la semaine prochaine aux mondiaux américains. Physiquement, après Flamanville, il ya eu un temps de récupération, rien d’anormal car il faut toujours quelques jours pour s’en remettre, d’autant plus que j’ai enchaîné mardi avec une de grosseparéance. »

READ  Pochettino maakt een grote aankondiging over zijn toekomst en die van Mbappé!

Een cursus d’équipe?

Elles seront trois de l’AS Bike Racing à Hoogerheide, Hélène Clauzel et sa soeur Perrine, en Line Burquier, double championne de France (Elites et Espoirs). Peut-on s’attendre à une course d’équipe ? « Je ne crois pas car c’est compliqué à mettre en place, précise d’emblée Hélène. Les circonstances de course peuvent faire qu’à un moment op roule ensemble, et on ne s’en privera pas. Avec Perrine, c’est évidemment plus gemakkelijke auto op se comprend sans avoir à se parler. »

Des la fin de la course, il sera question des championnats du monde de Fayetteville aux Etats-Unis (29-30 janvier). « C’est un gros voyage, avec un décalage horaire qu’il faudra assimiler au plus vite. Nous courrons le samedi. Maak een recuperatie van de dag en de rest van de dag, op de laatste keer dat je terugkomt! »

L’espoir bas-rhinois Théo Thomas (Tormans-Circus Cross Team), en vue à Flamanville, s’alignera dans la course des Elites hommes.