Caribe Magazine

Carib Magazine is de toonaangevende aanbieder van kwalitatief Nederlands nieuws in het Engels voor een internationaal publiek.

Oekraïne: Washington weigert een vereiste van Moscou, een officiële verklaring voor “voie diplomatique” – 26/01/2022 à 22:23

Un soldat ukrainien marche près du village de Pesli, dans l'est de l'Ukraine, non loin de la ligne de front avec les séparistes pro-russes du Donbass, le 25 januari 2022 (AFP / Anatolii STEPANOV)

Un soldat ukrainien marche près du village de Pesli, dans l’est de l’Ukraine, non loin de la ligne de front avec les séparistes pro-russes du Donbass, le 25 januari 2022 (AFP / Anatolii STEPANOV)

Les Etats-Unis ont rejeté mercredi, dans leur réponse écrite remise à la Russie, une des principales demande de Moscou, en weigering de fermer la porte de l’Otan à l’Ukraine, mais assurance avoir avoir proposé une unes “diplomaat”. een nieuwe guerre.

L’heure de vérité approche donc, au moment o menaces, bruits de bottes, mais aussi lueurs d’espoir s’alternent à un rythme effréné.

Dans la même journée de mercredi, Washington ainsi dit s’attendre à une possible attaque des forces russes d’ici “mi-février”, tandis qu’à Paris, une réunion des émissaires russe et ukrainien sur le conflits coflits en ‘est de l’Oekraïne een abouti à un rare engagement commun à préserver le cessez-le-feu.

“Tout indique” que le président russe Vladimir Poutine “va faire use de la force militaire à un moment donné, peut-être entre maintenant et mi-février”, een lancé la vice-secretaire d’Etat américaine Wendy Sherman. Elle a souligné que l’ouverture des Jeux olympiques de Pekin le 4 février pourrait influer “sur son calendrier”, pour éviter d’offenser le président chinois Xi Jinping au cours de cet événement majeur pour la Chine.

Les tensions n’ont cessé de monter ces derniers mois, Moscou étant accusé par les Occidentaux d’avoir déployé plus de 100.000 soldats à la frontière ukrainienne en vue d’une potentielle offensief. La Russie exige, quant à elle, des garanties pour sa sécurité, don le rejet de l’adhésion de ce pays à l’Otan.

READ  Wetenschappers denken dat ze Groenland in het uiterste noorden van de wereld hebben ontdekt

– ‘Porte ouverte’ –

Les Américains et l’Alliance atlantique on remis en parallèle mercredi deux lettres differentes aux Russes, qui exigeaient une réponse écrite aux projets de traités qu’ils avaientsés mi-décembre aux Occidentaux.

Het Amerikaanse geheim Antony Blinken een detail van 26 januari 2022 devant la presse à Washington la réponse écrite de Washington aux exigences de Moscou ( POOL / Brendan Smialowski )

Het Amerikaanse geheim Antony Blinken een detail van 26 januari 2022 devant la presse à Washington la réponse écrite de Washington aux exigences de Moscou ( POOL / Brendan Smialowski )

Of les Etats-Unis ont “clairement fait savoir” qu’ils défendaient “le principe de la porte ouverte à l’Otan”, een martele le chef de la diplomatie americaine Antony Blinken. Autrement dit, pas question de s’engagement formmellement à ne jamais laisser l’Oekraïne entrer dans l’Alliance.

Het geheim van de geschiedenis van de geschiedenis van de geschiedenis van het land, zonder vooruitlopend op de Russische invasie van het land.

Giet autant, il a assuré que cette missive americaine offrait “une voie diplomatique sérieuse si la Russie le souhaite”, en het is dit prêt à parler à nouveau “dans les prochains jours” avec son homologue Larusse.

De regering van Amerika stelt de relancer des négociations Forms over de “contrôle des armements”, en de discuter de “mesures de transparence réciproques” over de “postures militaires” en “les exercices militaires” in Europa voor.

Secretaris général de l'Otan Jens Stoltenberg à Bruxelles, 24 janvier 2022 ( AFP / JOHN THYS )

Secretaris général de l’Otan Jens Stoltenberg à Bruxelles, 24 janvier 2022 ( AFP / JOHN THYS )

“Nou pezen à la main à la Russie pour essayer de poursuivre une voie de dialogue (…) mais nous nous sommes égallement préparés pour le pire”, een resumé pour sa part le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg.

La Russie va-t-elle saisir cette main tendue, of jugera-t-elle le rejet de ses exigences-clés comme un casus belli?

“C’est un arbitrage qui sera fait par Poutine lui-même”, een schatting Marie Dumoulin, de cercle de réflexion European Council on Foreign Relations. “Personne, même au sein du système russe, ne sait dans quel sens ira la décision.”

De vice-minister des Affaires étrangères Alexandre Grouchko een dit à l’agence Interfax que la diplomatie russe allait maintenant “étudier” la réponse occidentale, en relevante que le camp ongunstige avait “pris près d’un mois” en demiles pour analysator de Mosco .

Parallèlement à cette étape beslissend, des négociateurs russe et ukrainien, réunis à Paris avec les médiateurs français et allemand, ont bevestiging dans unqué commun leur “respect inconditionnel du cessez-le-le-ukrainséparanes de l’entrée, promettttukrainséparanes de l’entrée,” zie revoir “à Berlin dans deux semaines”.

Les discussies “n’ont pas été simples”, een estimé l’envoyé spécial russe Dmitri Kozak en espérant “des résultats” en février. C’est “le premier document significatif sur lequel nous réussissons à tumber d’accord depuis décembre 2019”, s’est quant à lui réjoui le négociateur ukrainien Andriï Iermak.

La France a salué “un bon signal” de “réengagement” des Russes malgré des “conditions difficiles”, avant l’entretien prévu vendrdi entre le président français Emmanuel Macron en Vladimir Poutine.

– ‘Voie belliqueuse’ –

La Force de reaction rapide de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (AFP/)

La Force de reaction rapide de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (AFP/)

Renforçant le sentiment d’une mogelijke deflagration imminente, Washington een “aanmaning” mercredises ressortissants in Oekraïne à “envisager de partir maintenant” pour éviter d’être piégés “dans une zone de conflit.

Dmitri Peskov, parole porte du Kremlin, 23 december 2021 à Moscou ( AFP / NATALIA KOLESNIKOVA )

Dmitri Peskov, parole porte du Kremlin, 23 december 2021 à Moscou ( AFP / NATALIA KOLESNIKOVA )

En face, Sergueï Lavrov is een belofte van “mesures de riposte nécessaires” si l’Occident poursuit sur cette “voie belliqueuse”, dénonçant une “hysterie” occidentale quant à l’imminence supposée d’une interventie militaire Russe Oekraïne.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, aussi minimisé l’impact d’éventuelle sancties personles de Washington contre Vladimir Poutine, voorziet mardi par le président américain Joe Biden. Elles ne seraient “pas douloureuses politiquement” voor de chef de l’Etat russe, bien que “destructrices” voor de relaties tussen Moscou en de Occidentaux, at-il prévenu.

bur-fff/rle